« Encore une fois, elle a raison. Imbécile que je suis : ce matin Moulin m’a joué la comédie du lâche caché sous un pseudo, uniquement parce que je l’avais découvert… Et j’ai marché, écœurée par ses minableries de planqué ostentatoire, je n’ai pas pesé ses dernières paroles : il m’a appelée Agathe Langlois, moi, Morisot depuis le premier jour, m’a priée de rester en vie, il avait désormais du courage pour cent ans… »

Max alias Jean Moulin, p. 219

Télécharger la couverture

En librairie le 5 avril 2024

ISBN : 978-2-487304-03-1
Format : 14 x 21 cm
Pagination : 256  pages
Prix : 21 €

La rencontre d’Agathe, étudiante en histoire, et de Jacques Martel, soi-disant marchand de tableaux, a lieu dans un café de Lyon, en janvier 1943. Ce qu’Agathe ne sait pas, c’est que cet homme n’est autre que Jean Moulin, surnommé Max. Que de Gaulle l’a chargé d’unifier la Résistance en France, qu’il est donc chef de l’Armée des ombres. Max, lui, ne sait pas qu’il ne lui reste que six mois à vivre. Ni qu’Agathe est amoureuse de Maurice, fils de pharmacien à la belle personnalité. De Max ou de Martel, qui s’éprend de la jeune fille, lui qui semble avoir déjà une vie sentimentale assez complexe ? Agathe lui apparaît comme une lueur d’espoir dans un pays occupé par l’ennemi. Entre eux, des mots s’échangent, des émotions où Michel Quint donne à entendre un Jean Moulin lucide sur son destin, prêt à sacrifier sa vie au nom de la liberté et de la nation. Grâce à un récit à deux voix, dans un contexte de danger et de méfiance, se profile un Jean Moulin à visage humain, avec ses doutes et ses faiblesses, sur fond d’une guerre qui fera de lui une figure mythique de la Résistance, une vraie légende.

 

Né en 1949 dans le Pas-de-Calais, Michel Quint, après des études littéraires, devient professeur de lettres classiques. À la fin des années quatre-vingt, le dramaturge se tourne vers le roman noir et obtient le Grand prix de littérature policière pour Billard à l’étage. Son roman le plus connu, Effroyables jardins, a été adapté au cinéma par Jean Becker. Son dernier roman, La Printanière (Serge Safran éditeur, 2022), a été sélectionné par le prix Renaudot et le Renaudot des lycéens. Son roman Max (Perrin, 2008), était depuis longtemps épuisé. Il est de nouveau disponible aujourd’hui sous le titre Max alias Jean Moulin.

Préface d’Emmanuel Lemieux, auteur de Le Réseau, les derniers secrets de la Résistance (éditions du Cerf, 2023

On en parle…