« Le président Macron aime se présenter en bras de chemise. Que montre ce choix vestimentaire ? De la désinvolture ? Une disposition permanente au travail ? Le droit d’entrer chez nous comme s’il était chez lui, à la façon des rois ?    Qui sont « les gens qui ne sont rien » ? Les pauvres ? Comment affirmer que les Français n’ont pas voulu la mort de Louis XVI ? »

En librairie le 6 novembre 2020

ISBN : 979-10-97594-90-9

Format : 11,5 x 16,5 cm
Pagination : 144 pages
Prix : 14, 90 €

Emmanuel Macron, homme d’argent, voudrait passer pour un homme de culture, « moderne », « sympa », et même : en bras de chemise ! Ministre de l’Économie puis président de la République, il a vendu Alstom aux Américains, balayé le code du travail ou les normes environnementales, privatisé à tout-va, sacrifié le climat et la nature aux lobbies.
Notre pays en a-t-il profité ou pâti ? Au-delà des critiques particulières, des questions politiques de fond se posent : à quoi sert ce roi élu que la Ve République appelle « président » ? Pourquoi n’a-t-il aucun compte à rendre ? Ne peut-on parler de haute trahison ?

Armand Farrachi, né à Paris en 1949, publie son premier roman, La Dislocation, en 1974. En 1986, il fonde la revue littéraire Siècle.

De 2008 à 2011, il dirige chez IMHO la collection Radicaux libres, consacrée à l’écologie radicale.

Armand Farrachi retrouve ici la plume acérée des Poules préfèrent les cages (Albin Michel) ou du Triomphe de la bêtise (Actes Sud).

On lui doit aussi, chez Gallimard, Bach, dernière fugue et Michel Ange face aux murs

On en parle…