« Ce samedi 26.4.1986
Passé l’après-midi au bar du Lutetia avec un jeune professeur de philosophie, 27 ans, Michel Onfray, qui promène mélancoliquement avec lui un manuscrit refusé par tous les éditeurs parisiens. Il se réclame de Cioran, Matzneff, Bott et moi – et se refuse à tout compromis et ajoute qu’il a suffisamment souffert dans son enfance des humiliations vécues par son père, simple ouvrier agricole. »

Le Monde d’avant Journal 1983-1988  p. 633

Télécharger la couverture

En librairie le 16 avril 2021

ISBN :979-10-90175-78-5
Format : 14 x 21 cm
Pagination : 846 pages
Prix : 27, 90 €

bouton_achat

À l’âge de 26 ans, Roland Jaccard est engagé par le journal Le Monde pour y tenir la rubrique psychanalytique : c’était dans les années soixante. Tout semblait alors possible. Même qu’un jeune Lausannois puisse occuper un poste aussi convoité.
Au début des années quatre-vingt, les années Mitterrand, il se lie à une jeune fille rencontrée à la bibliothèque Sainte-Geneviève. Dès lors, il entreprend de lui consacrer son journal intime.
Depuis, la psychanalyse a perdu de son aura et il est déconseillé aujourd’hui aux vieux mâles blancs de jouer les Pygmalions. On  n’en découvrira donc qu’avec plus de curiosité  « Le Monde d’avant » dans ce journal écrit avec une grande spontanéité à la fois féroce et  jubilatoire.

Roland Jaccard, expert en nihilisme a écrit de nombreux journaux intimes. Il est l’auteur, entre autres, de L’Exil intérieur, de La Tentation nihiliste et de Station terminale et Les derniers jours d’Henri-Frédéric Amiel chez Serge Safran éditeur.

 

 

 

Lire un extrait :

On en parle…