« — Ouais, c’étaient des hommes. Pas des llettes. Tous, même le Monzón, assassin de sa femme. Et moi je vais vous dire, la boxe féminine je suis pas pour. Mado savait, elle disait qu’une femme avec des gants de boxe c’est la beauté du monde résumée. Tel que ! Et en cas de grossesse, que je répondais, hein, on fait comment pour les coups au bu et, on lui met un protège-dents au petit ? Moi, déjà qu’elle était un miracle Mado, vu que Simone, hein… Alors j’attendais des petits-enfants… Mais quand la fatalité s’en mêle… »

La Printanière, p. 127-128

Télécharger la couverture

En librairie le 09 septembre 2022

ISBN : 979-10-90175-94-5
Format : 14 x 21 cm
Pagination : 208  pages
Prix : 18, 90 €

Lille. Juin 2019. Lors d’une manifestation de gilets jaunes, Étienne Vancauwenberghe, célibataire, la petite cinquantaine, professeur donnant des cours à domicile, est agressé par un black bloc cagoulé. Une jeune femme très habile de ses poings le sauve. Avant qu’il ait pu reprendre ses esprits et la remercier, elle a disparu.
À sa dextérité pugilistique et ses chaussures de ring, Étienne a bien vu qu’elle pratique la boxe. Il décide ainsi de retrouver celle qu’il appelle désormais sa Printanière dans les clubs de Lille et de la région.
Au Ring lillois, il rencontre Simone, mère adoptive de Mado, cette Printanière. Jeune femme boxeuse en effet, mais tourmentée par l’ignorance de sa mère biologique et de sa naissance.
Dès lors, avec Simone, Leïla et d’autres femmes, Étienne part à la recherche de Mado… Et va aller ainsi au-devant d’une aventure qui le renvoie vers son passé.
Un roman plein de nostalgie et tendresse, tout en délicatesse et poésie.

 

Né en 1949 dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France, Michel Quint se destine à des études littéraires. Il commence sa carrière d’auteur en écrivant des pièces de théâtre. À la fin des années 1980, il se tourne vers le roman noir et obtient le Grand prix de littérature policière en 1989 pour Billard à l’étage. Son roman le plus connu du grand public, Effroyables jardins, paru en septembre 2000 a été adapté au cinéma par Jean Becker et de nombreuses fois porté à la scène.

On en parle…