« Une critique positive ou négative, peu lui importait. Il ne demandait qu’un signe indiquant que son travail n’avait pas été vain. Pour rédiger ce livre, il avait lu la quasi-totalité des études sur Trakl. Et même appris plus de la moitié de ses vers — par cœur ! Qui d’autre l’aurait fait ? Personne.»

Burn-out, p. 122

Télécharger la couverture

En librairie le 5 mars 2021

ISBN : 979-10-97594-93-0
Format : 14 x 21 cm
Pagination : 224  pages
Prix : 21 €

bouton_achat

Traduit du serbe et présenté par Alain Cappon

À Belgrade, Branimir Rihter enseigne la littérature du XXesiècle à des étudiants indifférents et prétentieux de l’université – privée – des Lumières. Lui qui se passionne pour l’œuvre du poète Georg Trakl.
Insatisfait par son métier, par la médiocrité, la veulerie et la corruption des professeurs, de l’administration et des étudiants, mais aussi par son aventure conjugale, il décide de s’immoler par le feu en pensant créer un événement proche de la perfection artistique.
Si on sait d’entrée de jeu de quelle manière le roman s’achèvera, l’auteur nous montre de manière captivante, par une construction très habile, le désarroi grandissant puis total de Rihter, son cheminement jusqu’à l’acte final et fatal.
Mais il ne faut pas croire que ce burn-out soit déprimant. Loin de là ! Tant la satire sociale est percutante, les réflexions et sentiments vrais et tant certains passages atteignent le sublime d’une dévastatrice hilarité.

Andrija Matić est né en 1978 à Kragujevac en Serbie. Professeur de littérature anglo-américaine, il a publié, trois romans dont L’Égout (paru en France chez Serge Safran éditeur en 2018), en même temps qu’un essai sur T. S. Eliot.

Burn-out est son deuxième roman traduit en français !

 

Publié avec le soutien du CNL

 

On en parle…

>
>
>
>
>