« Je lis déjà les légendes : la comtesse de Savoie en compagnie d’Ursule Viroët, de son père et de son frère Philippe. Tous deux ont voulu commémorer la date de la disparition de leur mère, la très regrettée Marie Viroët, comtesse de Hohenstofür.
Ugo brille de mille feux. J’entre sans plus tarder. »

Très chère Ursule, p. 69

Télécharger la couverture

En librairie le 5 janvier 2017

ISBN : 979-10-90175-60-0
Format : 14 x 21 cm
Pagination : 240 pages
Prix : 17, 90 €

bouton_achat

Ursule, riche héritière, a un grand dessein : organiser une mirifique réception en souvenir de sa défunte mère.
Très vite, elle s’adjoint les services d’une agence de communication événementielle et jette son dévolu sur Julien Pulmel, jeune cadre prometteur souvent en retard, stressé, désordonné, souffre-douleur de son entourage.
Si la personnalité d’Ursule se prête aux soupçons, l’organisation de l’événement vient les alimenter. Alors, Ursule, véritable descendante d’une grande famille aristocratique, ou simple affabulatrice ?
Deux visions du monde s’affrontent dans ce pétulant roman avec humour décapant et lyrisme exacerbé. Sans parler de l’enquête policière et d’un portrait au vitriol d’une société où l’argent est roi, et la folie reine.
Gentil BD

Mano Gentil, née à Grenoble en 1961, a publié plusieurs romans dans divers registres dont quelques-uns pour la jeunesse. Après Le Photographe (Syros) ou Le Berceau de la honte (Calmann-Lévy), Très chère Ursule est à ce jour, en littérature générale, son huitième roman.

Version Femina, 26 juinTCU L'ObsTCU SLTCU Affiches

Capture d’écran 2016-12-28 à 12.58.21

TCU Principauté

On en parle…

>
>
>
>
>
>
>