« Le combat, c’est sans merci. Alors, qu’est-ce que tu en dis ? Tu penses pouvoir devenir ce genre d’homme capable de balancer des jabs sans arrêt ? »

Jab!, p. 30

Télécharger la couverture

En librairie le 4 octobre 2018

ISBN : 979-10-97594-10-7
Format : 14 x 21 cm
Pagination : 192 pages
Prix : 17, 90 €

bouton_achat

Traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet

Colère et incompréhension animent les principaux personnages de Jab ! À commencer par un lycéen qui se met à apprendre la boxe (Jab est un coup de poing direct) pour se venger de l’humiliation que lui a fait subir son professeur principal dans un lycée où les élèves sont menés à la baguette. L’incompréhension, c’est celle que ressent la victime des redoutables agents secrets de « L’Atelier d’écriture » ou le narrateur de « Fleurs séchées » face au suicide d’une amie d’enfance. Et on frise la folie face à des jeunes farfelus qui font le casse d’une banque et se retrouvent… « Prisonniers de la chambre forte » !
Réalistes ou improbables, les histoires de Kim Un-su sont menées par l’influence des sentiments. Empreintes de poésie, d’émotions, elles ne sont pas dénuées de tendresse pour des êtres très humains, touchants par leur fragilité et leurs blessures, grâce à une touche d’humour de d’absurde bien dosés.

Kim Un-su, né en 1972 à Busan, commence sa carrière de romancier en 2002. Il a publié plusieurs romans dont Le placard (prix Munhakdongne 2006) et a reçu le prestigieux prix Yi Sang pour « Prisonniers de la chambre forte ». Ont été traduits en français « Prisonniers de la chambre forte » (éditions Cartouche, 2011), Le Placard (Ginkgo éditeur, 2013) et Les Planificateurs (éditions de l’Aube, 2016).

On en parle…

>
>