« Sur le chemin de la Fenice,une halte au Rubby’s lui avait permis de se remettre à niveau. Avec deux doubles whiskies, il oublierait l’affreuse journée pleine de brouillard et de nausées. Il avait rassemblé toute son énergie pour téléphoner au petit Marco et — formidable folie — à l’Hôtel Excelsior où il réserva une suite pour deux nuits. »

Dernière valse à Venise, p. 47

Télécharger la couverture

En librairie le 4 octobre 2017

ISBN :979-10-90175-73-0
Format : 12,50 x 19 cm
Pagination : 160 pages
Prix : 14, 90 €

bouton_achat

Venise, cité des mystères, est le théâtre de la déchéance de Rodolfo Marchant. Alcoolique, malade, ruiné, il se sent néanmoins pousser des ailes quand il rencontre l’envoûtante Dorothy White, ancienne danseuse, auprès de laquelle il se fait passer pour un richissime ténor, Rodolfo Marchanti.
Dès leur première rencontre, elle lui donne la force de vaincre ses démons, de reprendre goût à la vie. Ils se donnent sept jours pour s’aimer. Sept, comme le nombre de mois qu’il reste à vivre à Rodolfo. Sept, comme le nombre de temps d’une valse moderne. Sept, un chiffre qui semble porter chance à Rodolfo.

Stéphane Héaume, né à Paris en 1971, est l’auteur de plusieurs romans publiés au Seuil, chez Anne Carrière et Zulma. Il écrit également des nouvelles et des textes pour le théâtre lyrique et l’opéra. Dernière valse à Venise fait suite à L’Insolite évasion de Sebastian Wimer (2016) chez le même éditeur.

Pays d'Auge Héaume

DV Bruxelles Cult.

On en parle…

>
>
>
>
>
>
>
>