« Il s’est dit : la peau de ma vie est ici ; partir maintenant serait comme m’arracher la peau ; on parle bien de peau quand il s’agit de prendre la vie de quelqu’un ; eh bien, ce riyad a eu ma peau. »

Riyad, p. 51

Télécharger la couverture

En librairie le 18 mars 2022

ISBN : 979-10-90175-93-8
Format : 12,5 x 18 cm
Pagination : 160  pages
Prix : 16, 90 €

Le jour où il prend l’avion pour le Maroc, un passager est pris d’une prémonition de fin de vie. Depuis sa place côté hublot, il aperçoit ce qu’il pense être une fuite de carburant. La panne est sérieuse, l’avion reste cloué au sol.
Le lendemain, il est dans un riyad à Marrakech. Il y croise une femme Berbère qu’il quitte puis retrouve après des pérégrinations dans le Sud en compagnie d’un photographe. Avec elle, il va vivre quelques semaines d’un amour à la fois chaste et discret en terre d’Islam.
Dans ce roman, le riyad est omniprésent. Propriété de la première femme à traduire le Coran en français, sa réalité physique est si puissante qu’elle assigne à l’homme « sauvé des cieux » une place sur terre pour le désir de vivre qui était en train de le quitter.

 

Jean Guerreschi vit près de Bordeaux où il a enseigné à l’université. Auteur d’une œuvre romanesque importante, il a d’abord publié Montée en première ligne chez Julliard ‑ couronné par cinq prix littéraires –, suivi de Comme dans un berceau et de Trio Gulliver, puis Un monde sans Iris et La vie m’affame chez Denoël, et plus récemment chez Gallimard Seins, Autres seins, et  Bélard et Loïse…

page1image9300480

On en parle…

>