« Les uns après les autres, les indicateurs se mettaient au vert. Les déficits se comblaient. Les déséquilibres se compensaient, s’harmonisaient comme des mobiles. L’euphorie, qui ne pouvait être que passagère, désarçonnait les analystes, plus inquiets de cette embellie sans cause que d’un dérèglement annoncé et mesurable.

Langlois conduisait de manière mécanique. La circulation était fluide. Et alors ? Cela signifiait seulement qu’un bouchon s’était formé ailleurs. En écoutant la radio, où seule l’annonce des krachs ponctue celle des perturbations routières, on apprend l’humilité. Quelque part dans la ville, des milliers de véhicules immobilisés attendaient d’être libérés. Sa voiture glissait dans le silence de la nuit, mais il se gardait bien de se réjouir. Chaque carrefour cachait une embûche, chaque rue dissimulait le piège d’un embouteillage.
Dans notre société où l’homme informé ne possède d’autre prérogative qu’un accès privilégié au malheur, seuls quelques sots, Dieu les pardonne, sont sujets à l’optimisme. Norbert Langlois n’était pas de ceux-là. Il portait en lui la noblesse de l’inquiétude. »

L’Euphorie des places de marché, p. 133-134

Télécharger la couverture

En librairie le 2 janvier 2014

ISBN : 979-10-90175-15-0
Format : 12 x 18 cm
Pagination : 192  pages
Prix : 16 €

bouton_achat

Norbert, directeur commercial de Buronex, écoute la radio dans sa voiture, Agathe, sa secrétaire, passe ses soirées devant la télévision, Ludivine, la stagiaire, surfe sur internet. L’information, provenant de sources différentes, règle leurs relations intimes et professionnelles. Autant dire que ces trois fauves enfermés dans la même cage ont peu de chances de pactiser dans la réalité. L’ambitieux solitaire, la paresseuse débrouillarde et la belle tourmentée sont pourtant condamnés à faire bureau commun. Leur vie ronronne, sur fond de crise économique, jusqu’au jour où l’arrivée d’un client américain suscite toutes les convoitises. Et voilà que les places financières du monde entier semblent s’enflammer.

Christophe Carlier prend un malin et féroce plaisir à explorer le choc des caractères, le contraste des points de vue, la discontinuité des registres. Il brosse une comédie virevoltante où des êtres ordinaires se frôlent, s’évitent, s’épient, se désirent. Leurs passions rentrées et le grand bavardage médiatique se voient soudain bousculés par un vent de folie. Un conte urbain où les aléas du cœur épousent le rythme erratique des places financières !

PARIS, FRANCE , JUIN 25- Christophe Carlier Auteur Ed Serges Safran Plusieurs Prix 2012 et 2013 a Paris en France , le 25 Juin 2013

Christophe Carlier, né en 1960, a publié Lettres à l’Académie française (Arènes, 2010) et divers autres essais dont le tout dernier, Happé par Sempé, en octobre 2013. L’Euphorie des places de marché, deuxième roman de l’auteur, fait suite à L’Assassin à la pomme verte qui a obtenu le Prix du Premier roman 2012 et paraît simultanément en édition de poche chez Pocket en janvier 2014.

euphorie_lemonde

euphorie_liberation

euphorie_lesoirok

euphorie_nouvellevieouvriere

euphoriedesmarches_opinionindependante

marche_lacroix