« Les meilleurs des romans algériens conduisent souvent à une connaissance très fine de la société et de l’histoire du pays, mais c’est la liberté dans l’invention ou l’introspection qui en fait tout le prix. On y trouve aussi, bien sûr, une réflexion toujours inachevée sur les pouvoirs et les mystères de l’art du roman exactement comme se maintient le secret de la séduction. La surabondance des titres publiés fait qu’il n’est sûrement pas rendu justice à tous, mais ce Dictionnaire des romanciers algériens se veut une invitation très explicite et chaleureuse à découvrir un parcours qui réserve bien des surprises heureuses et de vraies rencontres dont certaines sont inoubliables. »

Dictionnaire des romanciers algériens, p. 19

Télécharger la couverture

En librairie le 15 novembre 2018

ISBN : 979-10-97594- 06-0
Format : 14 x 21 cm
Pagination : 480 pages
Prix : 27, 90 €

bouton_achat

Avec une honnêteté qui n’exclut ni l’enthousiasme ni la critique, Salim Jay, de par ses origines franco-marocaines, explore avec passion la littérature née des deux côtés de la Méditerranée.
Ce Dictionnaire des romanciers algériens, travail de presque un demi-siècle, accorde une priorité évidente aux romanciers, des grands classiques aux jeunes plumes, sans délaisser pour autant récits, témoignages et références à la poésie, au théâtre ou au cinéma.
Arabophones, berbérophones, francophones, et même italophones, voici plus de deux cents écrivains, Algériens ou nés en Algérie, à découvrir ou à reconsidérer à l’aune de la liberté d’une lecture exigeante et parfois enjouée.

Salim Jay, romancier et critique littéraire, a vécu à Rabat entre 1957 et 1973 et vit actuellement à Paris, sa ville natale. Il tient une chronique littéraire dans Qantara, la revue de l’Institut du monde arabe. Son Dictionnaire des romanciers algériens fait suite au Dictionnaire des écrivains marocains paru en 2005 aux éditions Paris Méditerranée.

On en parle…

>
>